Rhum XO, rhum VO, rhum VSOP et rhum Hors d’âge : Définition

Les différentes appellations du rhum

Un rhum provenant de la même distillerie, fabriqué à partir des mêmes procédés, sera totalement différent d’un autre selon le nombre d’années de vieillissement qu’il subit et le fût dans lequel il a séjourné pendant son vieillissement. 

Pour un rhum, plus le nombre d’années de vieillissement est élevé, plus les saveurs qu’il dégagera seront intenses et nombreuses tout en lui offrant un caractère particulièrement unique.

Il est très courant de croiser certaines désignations sur les bouteilles de whisky, de cognac ou de rhum comme rhum XO, rhum VO, rhum VSOP et d’autres encore, ces appellations ne sont pas distribuées au hasard et ont une signification bien précise en rapport avec le nombre d’années de vieillissement !

Le vieillissement est une étape très importante dans le domaine des spiritueux et tout particulièrement dans le domaine du rhum, le célèbre Jerry Gitany nous en parle dans cette vidéo :

On le sait, c’est très compliqué de s’y retrouver, c’est pourquoi nous avons créé pour vous, une encyclopédie relayant tout le champ lexical relatif à la classification de l’âge du rhum. Ainsi, vous aurez plus de facilité à sélectionner votre prochaine achat et vous pourrez par la même occasion flamber devant vos amis lorsque vous leur ferez déguster votre dernière trouvaille dans vos meilleurs verres à rhum !

Nous les avons classés dans un ordre bien précis allant du plus jeune au plus vieux, voici un tableau récapitulatif des différentes mentions de vieillissement accompagné du nombre d’années minimum à respecter en fût :

Mentions des vieillissementsAnnée de vieillissement
Rhum blanc0
Rhum élevé sous-boisMinimum 12 mois en fût
Rhum ambré / Rhum pailleMinimum 18 mois en fût
Rhum VSMinimum 2 ans en fût
Rhum VO / Rhum vieuxMinimum 3 ans en fût
Rhum VSOPMinimum 4 ans en fût
Rhum XOMinimum 6 ans en fût
Rhum hors d’âgeMinimum 8 ans en fût
Rhum millésiméMinimum 15 ans en fût

Définition d’un rhum blanc

Le rhum blanc est la base de toutes les définitions qui va suivre, on se devait forcément de le mettre dans la liste pour que vous compreniez bien la suite ! 

Pour le reconnaitre, c’est très simple, il est parfaitement transparent, car il n’a subi pour le moment aucun vieillissement en fût. Il est stocké après distillation dans des grandes cuves en acier inoxydable et est ensuite réduit à l’eau pour laisser place à un degré d’alcool un peu plus “buvable”, généralement entre 40% et 50%.

Nous avons sélectionné pour exemple le rhum agricole blanc Bielle

Rhum Bielle Blanc

Définition d’un rhum élevé sous-bois

Le rhum élevé sous-bois est un terme typiquement français et très peu utilisé dans les autres pays producteurs de rhum. 

Combien de temps un rhum doit-il vieillir pour être mentionné “élevé sous-bois” ?

Pour obtenir cette appellation, le rhum élevé sous-bois doit avoir vieilli pendant au moins 12 mois en petits fûts de chêne. Nous avons sélectionné pour exemple le rhum JM blanc élevé sous-bois 1 an

Rhum JM élevé sous-bois

Définition d’un rhum paille et d’un rhum ambré

Comme son nom l’indique, le rhum paille ou le rhum ambré voit sa couleur très proche de la paille, pour ceux qui n’ont jamais vu de paille, c’est une couleur jaune et légèrement grisâtre. N’hésitez pas à utiliser notre ami google pour en savoir plus !

Combien de temps un rhum doit-il vieillir pour être mentionné “rhum paille” ?

Pour obtenir cette appellation, le rhum paille et ambré est dans l’obligation d’avoir vieilli au minimum 18 mois dans des tonneaux de grande capacité, équivalent à plusieurs tonneaux de taille standard appelé foudre de chêne. Nous avons sélectionné pour exemple le rhum Bally ambré de Martinique

Rhum J.Bally

Définition d’un rhum VS

L’appellation “rhum VS” signifie “rhum Very spécial” en anglais, ce qui donne en français “rhum Très spécial”.

Ce terme est très couramment utilisé dans le monde du rhum, vous l’avez surement déjà croisé ou le croiserez sans doute très rapidement, c’est le plus jeune des rhums vieux !

L’appellation “rhum VS” n’est par contre-pas utilisé dans le monde entier, sur une bouteille d’un rhum en provenance de Martinique par exemple, vous ne trouverez jamais la mention “rhum VS” mais “rhum VO”.

Combien de temps un rhum doit-il vieillir pour être mentionné “VS” ?

Pour obtenir cette appellation, le rhum VS doit avoir vieilli en fût au minimum 2 ans avant d’être embouteillé. Nous avons sélectionné pour exemple le rhum Longueteau VS

Rhum Longueteau VS

Définition d’un rhum VO et d’un rhum vieux

L’appellation “rhum VO” veut dire “rhum Very Old”, un terme anglais qui se traduit en français “rhum Très vieux”. 

Il est parfois possible de rencontrer simplement la mention “Rhum vieux”, cela veut dire exactement la même chose.

Combien de temps un rhum doit-il vieillir pour être mentionné “VO” ?

Un rhum doit avoir vieilli en fût au minimum 3 ans pour avoir le droit d’être mentionné “rhum VO” ou “Rhum vieux”. Pour exemple, nous avons sélectionné le rhum JM VO

Rhum JM VO

Définition d’un rhum VSOP

La mention “rhum VSOP” se traduit par “rhum Very Spécial Old Pale” ou “rhum Very Superior Old Pâle”, je ne vous fais pas la traduction en français, car ça ne voudrait pas dire grand-chose.

Attention, sur les rhums AOC de Martinique, on ne retrouvera quasiment jamais cette mention, mais plutôt “Rhum très vieux” ou “Réserve spéciale” ou encore “Cuvée spéciale”.

Combien de temps un rhum doit-il vieillir pour être mentionné “VSOP” ?

Pour avoir le droit d’utiliser l’une de ces mentions, le rhum est dans l’obligation d’avoir vieilli en fût pendant 4 ans au minimum. Nous avons sélectionné pour exemple le rhum JM VSOP qui fait partie de notre classement des meilleurs rhums du monde !

Rhum agricole JM VSOP

Définition d’un rhum XO

Au cours de votre carrière en tant que dénicheur de bon rhum, vous allez sans aucun doute croiser la mention “rhum XO” qui signifie “rhum Extra Old” ou bien “rhum Extra vieux” en français.

Vous pouvez également croiser l’appellation “Grande réserve” sur les bouteilles de rhum en magasin, cela signifie exactement la même chose.

Combien de temps un rhum doit-il vieillir pour être mentionné “XO” ?

Pour obtenir le droit d’indiquer ces mentions sur les bouteilles de rhum, les producteurs doivent impérativement le faire vieillir au minimum 6 ans en fût avant de réaliser l’embouteillage. Nous avons sélectionné pour exemple un excellent rapport qualité / prix, le Rhum Longueteau XO, un des meilleurs rhums de la maison Longueteau !

Rhum Longueteau XO

Définition d’un rhum hors d’âge

Le rhum hors d’âge fait partie des rhums les plus rares qui existent, ce sont généralement les plus appréciés par les amateurs de bon rhum

Les prix de ces rhums sont déjà assez élevés et donc orientés vers des personnes qui connaissent déjà bien le domaine.

Combien de temps un rhum doit-il vieillir pour être mentionné “Hors d’âge” ?

Pour obtenir l’appellation “rhum hors d’âge”, un rhum se doit de vieillir en fût pendant minimum 8 ans. Nous avons sélectionné pour exemple le rhum Barbancourt 8 ans 5 étoiles

Rhum Barbancourt 8 ans

Définition d’un rhum millésimé

Un rhum millésimé est le St Graal pour un amateur de bon rhum.

Un millésimé part souvent d’une récolte exceptionnelle et optimale, nombreuses conditions se doivent d’être respectées. Malheureusement, plus le rhum sera vieilli et plus le prix sera élevé, car il deviendra de plus en plus rare au fil des années.

Combien de temps un rhum doit-il vieillir pour être millésimé ?

Un rhum millésimé se doit obligatoirement de vieillir au minimum 15 ans en fût pour en obtenir l’appellation et pourra vieillir jusqu’à une cinquantaine d’années ! Nous avons sélectionné pour exemple le rhum Barbancourt Five Star 15 ans

Rhum Barbancourt 15 ans

Conclusion

Bien que complexe, il vous suffit de garder notre article à proximité pour que le champ lexical rattaché au vieillissement du rhum n’ait maintenant plus aucun secret pour vous !

Retour haut de page